Bonnes pratiques

Le comité parité et égalité d’Inria, souhaite sensibiliser les organisateurs ou participants à des manifestations sur l’importance de la parité au sein des événements sur lesquels Inria est positionné. Certaines sociétés savantes ou conférences internationales proposent déjà des chartes de bonnes pratiques comme ACM CHI.

Voici un message bref que nous diffusons sur les différentes plates-formes au sein d’Inria :

Vous organisez ou participez à un événement à destination de scientifiques, d’industriels, ou de tout autre public. Vérifiez le plus tôt possible que votre manifestation ne présente pas de sous-représentation des femmes dans l’organisation (conférences invitées, tables rondes, participation aux comités de programme, présidence de session, etc.) Si vous détectez une telle sous-représentation, ou si vous vous posez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à le signaler auprès des organisateurs ou solliciter le comité parité/égalité : parite@inria.fr

Conférence : mot féminin

Les femmes brillent malheureusement souvent par leur faible représentation voire leur absence sur les plateaux de télévision d’émissions scientifiques, les programmes de conférences ou les tables rondes dans le domaine des sciences. Certes l’informatique et les mathématiques ne regorgent pas de figures féminines mais il en existe assez pour ne pas nous résigner à ce manque de parité pathologique. Certains se lamentent sur la difficulté de trouver des oratrices (« je ne trouve pas de femmes dans ma communauté scientifique », ou bien « les rares femmes auxquelles j’ai demandé sont sur-sollicitées et m’ont dit non »), ce qui les « oblige » à organiser des programmes au masculin. A l’inverse, nous proposons ici quelques éléments de discussion montrant qu’il est possible de tenir le cap, et ne pas laisser nos conférences offrir une vitrine si éloignée de la réalité.

Lire l’article complet

Serge Abiteboul, Catherine Bonnet, Ilaria Castellani, Anne-Marie Kermarrec, Nathalie Révol et Anne Siegel